RDC : Voici pourquoi la gratuité d’eau potable et d’électricité dérangent certains kinois

Par Jean-Hilaire Shotsha

Le gouvernement congolais a décidé de rendre gratuite la fourniture d’eau et d’électricité pendant une période de deux mois sur toute l’étendue du territoire national. Objectif, alléger les charges à supporter par les ménages, durement frappés par la crise sanitaire de la COVID-19. A Kinshasa où beaucoup de quartiers sont dans le noir et n’ont pas accès à l’eau potable, des citoyens s’expriment!

Dido Songole, habitant de la commune de Matete estime qu’il est impérieux pour le gouvernement, de doter effectivement la SNEL (Société nationale d’électricité) et la REGIDESO (Régie de distribution d’eau) des moyens conséquents pour l’effectivité de la décision. « dans certains quartiers de la ville, l’eau ne coule qu’après 23heures et l’électricité est par délestage », rappelle-t-il. Et de poursuivre : « Ainsi donc, la majorité de la population kinoise achète de l’eau chez d’autres personnes et utilise le groupe électrogène pour l’électricité ».

Pour renchérir les propos de Dido, Joëlle Botamba explique sa difficulté à respecter les règles d’hygiène dans un quartier où l’eau est d’une rareté incontournable « Nous sommes sensés nous laver fréquemment les mains en cette période, mais avec quelle eau ? », s’interroge cette résidante de la commune de Makala.

Selon Esther Kapenda, cette offre n’est pas bénéfique à tout le monde. À Mikonga (Camp PM) dans la commune de la Nsele, les habitants recourent aux forages qui ne sont pas sous la direction de la Régideso.

Nikson Kambale propose au gouvernement de mettre en place des mécanismes qui éviteront au peuple de connaître les retombées d’une pareille décision sous le règne Laurent Désiré Kabila. » Le revers de cette décision avait été d’imposer aux populations le paiement des arriérés de factures non payées alors que celles-ci rentraient dans ce qu’il convenait d’appeler la gratuité décidée par le gouvernement », dit-il. Et d’ajouter « On peut donc espérer que pour cette fois, il n’y aura pas de revers après la période dite de gratuité».

Chers dirigeants, la non desserte du courant électrique aura des conséquences néfastes sur la vie de la population. Le peu de provision au titre de nourriture que chaque ménage va se constituer ne pourra pas résister à l’absence du courant. La desserte en eau potable pourra entraver les certaines règles barrières comme se laver les mains.

Read Previous

Schoolap : Première startup edutech offrant des leçons de l’enseignement en RDC

Read Next

Installation des lavages de mains : Une semaine après l’instruction de Fatshi, voici l’état de la situation

One Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *