RDC-Vlf : Les femmes leaders de Tshangu sensibilisées sur la place et la représentation de la femme aux élections de 2023

Par Hornela Mumbela

Le groupe de plaidoyer voix et leadership des femmes, VLF, en RDC a lancé lundi 7 février 2022 à Kinshasa dans le district de Tshangu, une campagne de sensibilisation de plaidoyer pour l’adoption d’une loi électorale intégrant la Parité homme-femme avec clause de contrainte.

Cette campagne a réuni toutes les tendances féminines confondues, notamment les femmes leaders d’opinion , les hommes, femmes influenceuses, femmes politique, les mamans maraîchères ont été sensibilisées sur l’adoption d’une loi électorale intégrant la parité entre l’homme et la femme. Astrid Tambwe chargée du projet a rappelé, l’objectif poursuivit par son projet.

« Cette campagne lancée aujourd’hui, dans le district de Tshangu a pour objectif de sensibiliser, de mobiliser et d’éveiller la conscience de toutes les femmes de voter en 2023, les femmes qui seront candidates. Ceci pour permettre aux femmes d’occuper une bonne place dans la gestion de la cité », dit-elle.

Pour Maître Alain Makhana Manzenza, expert VLF et Président du Nouvel Écho du Congo (NEC) ils vont descendre dans tous les districts de Kinshasa, et aujourd’hui le lancement à Tshangu, c’est juste pour éveiller la femme à se sentir forte, à se dire aussi le processus électoral, est aussi notre affaire. « Nous voulons changer les choses pour que la femme se sente concerner par cette démarche, c’est pour cela que Vlf insiste pour que la représentation de la femme soit 50/50 », affirme-t-il.

Et d’ajouter : « Depuis l’accession au pouvoir de Félix Antoine Tshisekedi, en qualité de chef de l’État, une attention particulière est accordée au respect de la représentation paritaire homme-femme. Il s’agit de l’engagement pris lors de son discours d’investissement je contribuerai efficacement à la concrétisation et la mise en œuvre de la parité homme -femme dans notre pays », a-t-il rappelé.

Le groupe de plaidoyer voix et leadership des femmes, VLF, vise l’accroissement et la jouissance des droits fondamentaux des femmes et des filles, et à faire évoluer l’égalité des sexes en République démocratique du Congo.

Read Previous

Ambulance ememaka ebembe te, affirme Patrick Muyaya

Read Next

Millénium : Une cité sans eau ni électricité

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.