RDC : Vers la fin de l’insécurité et embouteillages à Kinshasa ?

Par Jean-Hilaire Shotsha

Circuler sur les routes de Kinshasa deviennent presqu’un calvaire. Des embouteillages monstres constatés sur les artères de la capitale poussent des Kinois à changer les habitudes. Mardi 25 mai 2021, le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde a tenu une séance de travail et d’analyse avec les autorités politiques, administratives et de la police concernées en vue de trouver, en urgence, des solutions aux problèmes d’insécurité, d’embouteillage et de voirie dans les grandes villes du pays.

Selon le Vice-premier Ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité, Aselo Okito, beaucoup de mesures vont être annoncées pour la ville de Kinshasa par rapport à la voirie afin de mettre fin à la situation dûe aux embouteillages, de comportement de kinoises et des kinois, ainsi que des chauffeurs. « La police, et plus particulièrement la police de roulage, après cette séance de travail, nous serons bien obligés de nous retrouver avec toutes ces autorités qui en ont pris part pour continuer à refléchir. C’est après cela que nous allons annoncer des mesures », a annoncé le Vice-Premier Ministre en charge au sortir de la séance de travail.

Interpellé aussi par la préoccupation du Chef du Gouvernement central, le Gouverneur de la ville de Kinshasa entend s’impliquer pour que des solutions soient trouvées pour mettre fin au tant d’embouteillages qu’à l’insécurité dans la capitale.

« Le Premier Ministre nous a réunis pour voir comment régler définitivement les problèmes d’insécurité et de la voirie dans la ville de Kinshasa. Nous connaissons des problèmes sérieux de voirie dans cette ville. La voirie urbaine est complètement dégradée. Les routes sont défectueuses. Une route a une durée de vie de plus de 20 ans. Sans un entretien sérieux, une route ne peut pas tenir au-delà de 20 ans. Cette voirie urbaine qui date depuis l’époque coloniale. Nous avons accédé à l’indépendance en 1960. Il y avait 400.000 habitants à Kinshasa. Depuis, nos routes n’ont pas été adaptées ni modernisées pour accueillir une population de 15 millions. Il nous faut des solutions idoines pour en finir avec les problèmes d’embouteillages et de mobilité dans cette ville. Nous avons proposé des solutions comme le train urbain pour régler des problèmes de mobilité dans la ville, » a soutenu Gentiny Ngobila.

Tiré de primature.cd.

Read Previous

Kinshasa : Enfin les travaux de réhabilitation de l’avenue et du pont Bongolo débutent

Read Next

Kinshasa : Début des travaux de réhabilitation de l’avenue des huileries

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *