Kinshasa : levée de l’Etat d’urgence, les gestes barrières bafouées

Par Joslin Lomba

Tous les kinois attendaient impatiemment la levée de l’Etat d’urgence sanitaire. Dans la soirée du mardi 21 juillet 2020, avant même que le président Tshisekedi lève la mesure, c’était la fête. Les cris de joie dans plusieurs communes de Kinshasa. Les gestes barrières sont foulées au pied au premier jour. Mercredi 22 juillet dans la matinée, la circulation est au rendez-vous comme en l’absence du Coronavirus. Le transport est facile dans les différents arrêts de la capitale congolaise.

Dans des arrêts de bus, les chauffeurs reprennent leurs habitudes de transporter quatre passagers à bord d’un taxi et deux sur la moto. « Le Président de la République a levé toutes les mesures qu’est-ce que nous allons faire ? Moi, je dois transporter 4 personnes dans mon taxi, je n’ai pas de choix. Pendant trois mois, nous avons respecté les instructions du Chef de l’Etat », lâche un chauffeur de taxi.

Un chauffeur de taxi moto transportant deux passagers

« En levant l’Etat d’urgence sanitaire, le Président a parlé de la reprise de transport commun dans son discours. A mon entendement, cela veut dire que nous revenons à nos vieilles habitudes de transporter deux personnes au prix antérieur qui était à 500 franc congolais par passager au lieu d’un seul passager à 100 franc congolais » dit un chauffeur de taxi moto qui a requis l’anonymat au carrefour de Ngaba.

Le constat est le même dans tous les arrêts. La distanciation sociale n’est pas respectée. Les chauffeurs de taxi moto transportent 2 passagers au lieu d’un, les taxis ketchs 4 contre 3, les trois pneus 5 contre 2, les Hiaces et 207 charge 4 personnes par bancs au lieu de 2 pendant l’état d’urgence sanitaire.

Au rond-point Ngaba, un chauffeur de tricycle charge 5 passagers

Lors son adresse le 21 juillet, le Président de la République a invité la population congolaise au respect strict des mesures barrières pour faire face à la covid-19.

Cette levée de l’Etat d’urgence sanitaire n’est pas la fin de l’épidémie à coronavirus à travers le territoire national. Tout le monde est appelé à la vigilance tout en respectant toutes les gestes barrières émises par les autorités sanitaires compétentes pour éviter au pays la survenance d’un nouveau reconfinement.

Chers congolais soyons prudents et vigilants lorsque nous sortons, la levée de l’Etat d’urgence ne veut pas dire que la République Démocratique du Congo a vaincue le coronavirus.

Read Previous

RDC : L’ACAJ exhorte le Procureur de la République à faire appel contre le jugement de David Blattner

Read Next

Covid_19 : Le calvaire des sourds en RDC

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *