EPST : Bras de fer entre les syndicalistes sur la reprise des activités scolaires

Elèves de Collège Boboto à Kinshasa, lors d’un séminaire sur la CPI.

Par Jean-Hilaire Shotsha

Cacophonie totale au tour  des Syndicalistes de l’EPST sur la reprise des cours sur toute l’étendue du territoire national congolais continue à couler  beaucoup d’encres et salives dans le chef des Syndicats des enseignants.

Comme on peut le constater ce dernier temps à Kinshasa les marches des Syndicats enseignants et déclarations se multiplient du jour au lendemain.  D’une part la synergie des syndicats des enseignants de la RDC rejette en bloc le calendrier réaménagé par le ministère de l’EPST, tout en proposant la date du 17 août pour la reprise des activités scolaires. Et d’autre part, c’est les leaders syndicaux de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique qui maintiennent la date fixée par le président Tshisekedi comme convenu lors des séances par le ministère de l’EPST et le banc syndical en date du 15 mai 2020.

Dans une déclaration publiée le jeudi 30 juillet, les leaders syndicaux se disent être indignés et déçus des déclarations qu’ils qualifient « mensongères » de certains syndicalistes dans le seul but de saper la décision du gouvernement sur la reprise des cours. 

Chers syndicalistes de l’EPT de tel comportement ne vous honore pas. Unissez vous pour trouver un terrain d’attente, afin que vous puissiez parler d’une même langue.

Read Previous

RDC : « Nous avons constaté un comportement attentiste face au changement », Justus Tshikona

Read Next

RDC : En sit-in devant le ministère de l’EPST, les enseignants exigent la démission de Willy Bakonga

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *