RDC : « Nous avons constaté un comportement attentiste face au changement », Justus Tshikona

Par Jean-Hilaire Shotsha

Le coordonnateur-pays de la Ligue des jeunes pour la Renaissance du Congo (Lyrec), Justus Tshikona a indiqué dans une interview accordée à blog du citoyen, que la campagne du changement de mentalité dénommée « Congolais Bongwana », « congolais change»’’ est partie du constat d’un comportement attentiste face au changement. Cette compagne était lancée depuis le lundi 30 juin 2020 dernier. Elle s’inscrit dans la vision du Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, axée sous le thème : « Faire de la Citoyenneté et du Changement de mentalité des outils de restauration et consolidation d’un véritable Etat de droit »

Objectif de cette campagne est de lutter contre la corruption et les détournements de derniers public; lutter contre la pandémie du coronavirus ; lutter contre l’insalubrité et la protection de l’environnement « Celui qui voudrait vivre différent à sa vie antérieure, doit être lui-même acteur de la transformation qualitative de ses conditions de vie. On n’attend pas le changement en croisant les bras mais plutôt en se considérant comme acteur de ce changement. Nous avons constaté qu’il y a la population d’une part qui attend que les gouvernants puissent tout faire et d’autre part les gouvernants de leur côté initient des choses sans tenir compte de l’adhésion citoyenne », a constaté Justus Tshikona.

Selon le coordonnateur national de Lyrec, les gouvernants qui prennent des engagements doivent savoir qu’ils ne sont pas les seuls responsables. La réalisation de ces engagements doit nécessiter l’adhésion citoyenne pour l’amélioration des conditions de vie, de son comportement favorable au développement et du changement de mentalité.

« L’appel au changement de mentalité a été lancé le 24 janvier, lors de l’investiture du Président, Félix-Antoine Tshisekedi.  Lyrec a pensé qu’il est opportun d’appeler les congolaises et congolais à réserver une réponse positive à cet appel du Chef de l’État. Pour nous, le changement dépend de la dynamique des jeunes que nous encadrons. Nous sommes convaincus que les jeunes ont un rôle particulier à jouer pour matérialiser le changement que tout le monde ne cesse de réclamer », a dit le responsable de Lyrec. Et d’ajouter : « la population attendait que cet appel soit lancé. Car, elle a un réel besoin du changement de mentalité. Aujourd’hui, vous remarquerez qu’il y a plusieurs autorités locales, bourgmestres, ministres provinciaux qui sont très intéressées à cette campagne et ne cessent de nous accompagner sur le terrain ».

Justus Tshikona, Coordonnateur de cette structure a fait savoir que le développement et le changement doivent s’inscrire dans une action de continuité. La particularité de cette campagne est liée aux différentes thématiques ciblées qui cadrent avec la vision du Chef de l’État. Cette campagne a commencé dans un contexte particulier  de la covid-19 « pendant cette période, nous avons élaboré une planification opérationnelle, où nous avons choisi de segmenter la campagne en deux parties pour nous permettre d’atteindre nos cibles. Celle-ci se déroule sur les réseaux sociaux et sur le terrain», indique le coordonnateur de Lyrec.

Lyrec a un plan de suivi qui permettra de suivre jour après jour, semaine après semaine tous les indicateurs quantitatifs et qualitatifs de sa campagne pour savoir si réellement elle touche sa cible tel que identifiée.

Read Previous

EPST : voici ce que réclament les enseignants avant la reprise des activités scolaires

Read Next

EPST : Bras de fer entre les syndicalistes sur la reprise des activités scolaires

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *