Affaires Sextape : les élèves ne sont pas exclus définitivement du système scolaire, précise Tony Mwaba

Par La Rédaction

Après plusieurs réactions et indignations, notamment celles des ONGD, des congolais et des personnalités politiques du pays sur la sanction infligée aux élèves auteurs d’une vidéo mettant en scène l’activité sexuelle, les ministres des droits humains, Albert Fabrice Puela et celui de l’EPST, Tony Mwaba ont fixé en urgence l’opinion ce mercredi 08 septembre 2021 que ces enfants ne sont pas exclus du système éducatif congolais.

Selon le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et techniques, ces élèves sont exclus des écoles conventionnées catholiques. C’est la précision que le préfet du collège Saint Georges a donné ce matin au ministère Tony Mwamba. « Ils ne sont pas exclus du système scolaire congolais », précise le ministre.

De son côté, le ministre des droits humains qui a condamné les actes « immoraux » commis par ces élèves, a dit avoir reçu les assurances du ministre de l’EPST sur la non-exclusion de ces apprenants du système éducatif.

« À l’issue de ce qui s’est passé, le comité de discipline du collège Saint Georges s’est réuni et ces élèves ont été exclus. C’est une mesure exemplaire qui doit servir de leçon à tous les élèves. L’opinion peut être rassurée que les élèves ont été exclus de l’école mais pas du système éducatif », dit Albert Fabrice Puela. « Ces enfants, nous devons les prendre en charge et les parents, les acteurs sociaux, les psychologues pour les recadrer parce que personne n’acceptera d’avoir ces enfants comme voisin de ses propres enfants », rappelle le ministre.

Read Previous

Sextape des élèves : « La sévérité de la sanction a sa raison d’être », Serge Bondedi

Read Next

RDC : YMAE alerte sur l’existence d’un réseau qui utilise les enfants à des scènes pornographiques

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *