RDC : Martin Fayulu, l’opposant radical de Félix Tshisekedi

Par Jean-Hilaire Shotsha

Martin Fayulu, candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018, est l’une des figures de l’opposition au président de la République démocratique du Congo. Il n’oublie aucune date. Et certainement pas celle du 30 décembre 2018. Sur son compte twitter c’est écrit « Président élu de la République démocratique du Congo ».

Depuis la proclamation des résultats provisoires de l’élection présidentielle par la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dans la nuit du 9 au 10 janvier 2019, l’opposant Martin Fayulu, qui se proclame vainqueur ne cesse demander la « vérité des urnes », comparant sa situation avec celle du président auto-proclamé Juan Guaido au Venezuela. À Chaque sortie médiatique, le leader de Lamuka tacle l’actuel Chef de l’État qui, hier était son frère en âme et en esprit. Ils ont partagé la même « idéologie politique », celle du feu Étienne Tshisekedi, père de Félix Tshisekedi et croyants d’une même église, Centre Missionnaire Philadelphie, CMP. La politique divise même les frères d’un même père et d’une même mère peut-on dire.

Une marionnette reste une marionnette

Au cours d’un point de presse tenu jeudi 11 février 2020, le président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé) a remis en cause la fin de la coalition FCC-CACH.

« Une marionnette en fil de fer, même revêtue d’un pantalon et d’une veste, reste une marionnette. Même robotisée, elle obéit toujours à une commande extérieure. Qu’est-ce qui vous fait dire qu’ils se sont séparés ? Il faut qu’on nous amène le deal de Kingakati », a déclaré Martin Fayulu. Et de poursuivre : « Félix Tshisekedi n’a pas été élu président de la république, il a été nommé par Mr Kabila ».

Un usurpateur à la tête de l’Union Africaine

L’avènement de Félix Tshisekedi à la tête de l’Union Africaine n’a pas échappé à Martin Fayulu. Il a souligné qu’il s’agit d’un poste réservé au pays (RDC) et non d’un individu.

« C’est symbolique, ce n’est pas le poste d’un individu, c’est le poste du pays. Malheureusement pour nous, c’est un usurpateur qui prend ce poste, il ne fera rien », a-t-il dit.

La RDC est contrôlée par Paul Kagame

Le coordonnateur de la coalition de l’opposition Lamuka a dans son échange avec la presse, dénoncé le fait que la RDC soit contrôlée Paul Kagame, le président Rwandais.

« Aujourd’hui, le pays est contrôlé par monsieur Kagame. Hier c’était contrôlé par monsieur Kagame via Kabila, aujourd’hui c’est contrôlé par Mr Kagame via Félix Tshisekedi ».

A chaque sortie médiatique, le Coordonnateur de LAMUKA ne cesse de s’opposer et de reclamer sa victoire à l’élection présidentielle de décembre 2018. Un point de presse avec des propos haineux, tribaux pour les uns et séparatistes pour les autres ne cesse de susciter des réactions des acteurs politiques congolais mais aussi des diplomates accrédités au Congo-Kinshasa, à l’instard de celle de l’ambassadeur Rwandais.

Read Previous

RDC-Covid-19 : Le Dr Muyembe propose la réouverture des écoles et universités

Read Next

110ème anniversaire de la Radio : « Nouveau monde, nouvelle radio-évolution, innovation, connexion »

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *