RDC : La présence de Kabila au sénat enflamme les réseaux sociaux

Par Jean-Hilaire Shotsha

Qui aurait cru! Ce mardi 15 septembre 2020, l’ancien Président de la République démocratique du Congo (RDC) Joseph Kabila, sénateur à vie a siégé, pour la première fois. Sa présence à la Chambre Haute comme sénateur a suscité des réactions tant sur les réseaux sociaux. Activistes, journalistes, politiciens pour citer que ceux-là ont réagi.

Pour Carbone Beni, Coordonnateur du mouvement citoyen Filimbi, le sort est scellé. « Le sort de l’homme est à jamais scellé une fois de plus. Il l’est à vie. Je répète, il l’est à vie, donc pas de chemin de retour. N’en déplaise à ses camarades qui l’espère. Notre combat portera jusqu’à ce qu’il réponde aussi de ses actes devant la justice ! », commente-t-il.

D’après Félix Kabange Numbi, député national du FCC, la présence de Kabila au sénat était très attendue depuis l’alternance. Elle marque en fait sa rentrée politique effective en ce moment où nous entrons dans une session parlementaire de tous les enjeux ! « Sa présence est un facteur de motivation pour les parlementaires du FCC en ce moment crucial où nous devons affirmer notre majorité , notre loyauté et fidélité à notre famille politique pour des réformes majeures qui privilégieront l’intérêt général et le bien être de notre population », a-t-il réagi.

« Il l’avait promis. « Je respecterai la Constitution ». Il l´a fait. Il ne s’est pas représenté pour un 3ème mandat successif. Aujourd´hui il a accompli toute la loi, en assumant son nouveau statut, certes honorifique, celui de Sénateur, « Sénateur à vie » », réagit à son tour Nehemie Mwilanya, coordinateur du Front Commun pour le Congo (FCC).

 

Noël Tshiani, candidat malheureux à la présidentielle du décembre 2018 salue Joseph Kabila qui a siégé en tant que Sénateur à vie. Pour lui, le fait que l’ancien président de la RDC siège au sénat le rend définitivement intelligible éternellement de briguer la présidence de la République.

 

Au delà du débat, le geste est unique dans l’histoire de la RDC, dit Passy Nsawela-Bilelo, membre du mouvement Débout Congolais de Sindika Dokolo. « Il a fallu réconcilier deux positions, visions et personnalités aux antipodes. Militant de souche, le chef de l’État Tshisekedi a bravé les clivages, et privilégier certainement l’intérêt suprême de la Nation », dit-il.

 

Selon le Journaliste Peter Tshiani, le gourou sort enfin de sa tanière, la peur a changé de camp, ainsi sonne le glas… zone de turbulence en vue.

« Les oracles du ciel ne nous montrent l’avenir qu’à travers un nuage. Tireurs des ficelles et chantres de la polémique stérile taisez-vous à jamais. Il faut s’engager et penser à l’avenir », tweete Giress Brad Boggothy, initiateur de Mémoire RDC.

 

A en croire Serge Kadima, président de la Ligue des jeunes du PPRD, Il s’agit bel et bien de la pédagogie démocratique. Une leçon de plus pour cette session! Et de toute évidence, on devrait s’y attendre avec le sénateur Joseph Kabila qui, sans nul doute, est demeuré constant dans le respect d ses engagements constitutionnels. Un modèle indélébile.

Read Previous

Alexis TAMBWE : « Les dépenses liées à la rémunération se situent au tour de 410 milliards de franc congolais par mois »

Read Next

RDC : Des mouvements de jeunes lancent une campagne sur la promotion et la défense des droits de santé sexuelle et reproductive

One Comment

  • Peut-être une nouvelle classe politique qui est entre de naître en RDC, c’est possible. Ne voyons pas toujours le côté négatif des choses.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *