RDC : « Taxe sur les téléphones mobiles, une pure escroquerie », pensent certains Kinois

Par Jean-Hilaire Shotsha

En pleine crise due à la pandémie du coronavirus, une mauvaise nouvelle est tombée, il y a de cela quelques semaines pour les utilisateurs des téléphones mobiles. Tout utilisateur d’un téléphone mobile devrait payer, via son opérateur téléphonique, pour le compte du ministère des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication 1 dollar pour les appareils mobiles 2G, 7 dollars pour les appareils mobiles 3G, 4G ou plus. Une taxe proposée par le Ministre ayant en charge ce ministère.

Interrogé à ce sujet, certains kinois estiment cette taxe va décourager les voleurs. Mais, ils sont contre le tarif, qui selon eux, qu’ils qualifieraient d’une escroquerie.

« Le système, s’il est correctement implémenté va permettre de finir avec le vol des téléphones. Un téléphone volé devenant carrément un jouet sur toute l’étendue du territoire. Il permet de décourager les contrefacteurs et leurs distributeurs. C’est ça le bon côté de cette taxe », explique Dandjes Luyila, bloggeur.

Et d’ajouter « le point négatif est son prix. Chaque utilisateur d’un téléphone 3G et plus, disons 80% à 90% de téléphones en circulation donc, sont sommés de payer 117 unités le mois sous peine d’être désactivés. 117 unités, c’est plus ou moins 2500fc. La somme peut paraitre modique mais il suffit de vérifier le budget que certaines consacrent aux besoins de communication. Il y a de ces personnes pour qui 100 unités représentent la moyenne de consommation, ils sont donc privés de communication car leur budget étant totalement utilisé par le RAM ».

La bloggeuse Lynn se plaint juste du frais de retrait. « 100 unités par mois pour nous qui fonctionnons mensuellement, c’est beaucoup. Si seulement c’est à notre intérêt, ils peuvent revoir ça. Quant à moi, je trouve mal un élève qui se bat pour avoir 1 giga avec ses 100 unités et voir ses gigas retirés ».

Si les uns considèrent cette taxe comme un avantage mais pour les autres, c’est une escroquerie. « Instaurer une taxe téléphonique, c’est touché à notre liberté. Cela ne se fait nulle part, c’est une pure escroquerie. Car, le Congo ne fabrique pas le téléphone » nous a dit un Kinois qui a requis l’anonymat.

Pour un autre Kinois qui a requis l’anonymat, selon lui, c’est une bonne chose. Il poursuit en disant « malheureusement, c’est arrivé au moment inopportun, au regard de la situation socio-économique que traverse cette population misérable. On ne doit pas instaurer des taxes chaque jour pendant qu’aucun emploi ne créait jusqu’à présent. Si non à quoi servirait l’existence de l’Etat » a-t-il renchéri.

Read Previous

RDC : YMAE ONG craint l’élimination volontaire de la gratuité de l’éducation de base

Read Next

Kinshasa : Sans eau ni électricité, les habitants de Mont Ngafula et Selembao oubliés

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *