RDC : Quel bilan après trois ans de pouvoir de Félix Tshisekedi ?

Droit tiers

Par Joslin Lomba

24 Janvier 2019-24 janvier 2022, cela fait exactement 3 ans jour pour jour, la République démocratique du Congo se souvient de la première passation pacifique du pouvoir entre l’ancien président Joseph Kabila Kabange et Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi, comme 5ième Président de la RDC. Alors, quel bilan pour Felix Tshisekedi à  la tête du pays 3 ans après ce pouvoir issu de l’alternance pacifique ?

Le Chef de l’Etat a fait plusieurs promesses aux congolais mais jusqu’à présent beaucoup d’entre-elles ne sont pas encore réalisées et, d’autres par contre oubliées. Le bilan du Chef de l’Etat doit être évalué au niveau national dans son ensemble. Mais qu’à cela ne tienne, le Chef de l’Etat continue à redonner de l’espoir au peuple congolais malgré quelques-uns sont désespérés.

« Le Chef de l’Etat vient de totaliser 3 ans au sommet du pays mais jusque-là sur le plan social, nous n’avons pas senti les retombées de l’alternance depuis son arrivée. Nous osons croire avec cette année 2022, les choses vont s’améliorer » a indiqué Zéphirin Kazadi.

« Depuis que le président est au pouvoir, il n’y a rien qu’on constate dans la ville de Kinshasa. Partout, il y a des embouteillages. Quand vous regardez Kinshasa, c’est bizarre pas de routes. Nous demandons au Chef de l’Etat avec les 2 ans qui restent qu’il fasse beaucoup d’efforts pour réussir son mandat » a dit Georges Ondi Ebenda.

Roger Mambote donne 40% au bilan du premier citoyen des congolais.

« Cette côte est due par rapport à la diplomatie du pays au niveau extérieur. On pensait peut-être que la gratuité de l’enseignement devrait soulager un tant soit peu mais elle continue à poser problème pour ne pas citer le social de la population. Et, les nouvelles unités ne sont pas payées »

Pour le secrétaire Général du Mouvement de la société civile du Congo, Clément Pasi, le Chef de l’Etat doit savoir qu’il sera jugé à la fin de son mandat.

« On ne dirige pas un pays par des promesses, car elles ne suffisent pas. Aujourd’hui, le peuple congolais souffre de problème du social d’une part et problème des infrastructures routières d’autre part. En réalité le social doit être au rendez-vous de tout. En RD, les autorités bafouent le social de son peuple. Il est admissible de voir que les congolais vivent dans la misère mais les dirigeants dans la gloire » a-t-il fait savoir.

Les congolais se souvienne de l’alternance mais est-ce il la fête encore?, se questionne Eloho Okito. Pour lui,  ce fut un bon moment de notre histoire certes, mais l’heure n’est plus à la nostalgie mais plutôt à la capitalisation de ce fait historique. « Tant que la seule victoire de notre pays demeurera cette passation, nous, le peuple demeurerions dans l’illusion et ce sera un gâchis », dit-il.

Le peuple congolais attend plus du président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, la matérialisation de ses promesses qui ne doivent pas se limiter par la parole.

Read Previous

EPST : YMAE dénonce l’enrichissement illicite dans les provinces éducationnelles

Read Next

Kinshasa : L’avenue Kimwenza oubliée de tous les projets du gouvernement?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.