RDC : Quand la jeunesse décide de se prendre en charge

Par Jean-Hilaire Shotsha

En République démocratique du Congo les jeunes forment un groupe démographique très important. Ces derniers sont généralement perçus comme en marge des processus sociaux, économiques et politiques; et jouant souvent un rôle social peu prometteur. De fait, ils présentent de multiples facettes. Ils peuvent être cibles et victimes, parfois exploités et abusés par les hommes malintentionnés. Ils peuvent parfois être combattants, activistes et entrepreneurs, ou encore rebelles, hors-la-loi et criminels.

En s’imprégnant de toutes ces réalités que vivent les jeunes. Les différentes couches de jeunes, membres de la société civile ont décidé comme un seul homme de prendre leur destin en main. Occasion propice pour ces jeunes de lancer le concept « Plus rien comme avant ». C’était au cours d’une conférence de presse tenue le jeudi 18 février 2021 au Centre d’Études pour l’Action Sociale (CEPAS) à Kinshasa.

Carbone Beni, co-fondateur du mouvement citoyen Filimbi et un des initiateurs de ce concept, a expliqué que « Plus rien comme avant » n’est pas une plateforme ou une structure des jeunes mais un état d’esprit ou d’une vision qui réunit la Jeunesse congolaise dans son ensemble autour des questions d’intérêt commun pour agir et ainsi, aller de l’avant.

À son tour, Patrick Katengo, président du Forum National de la Jeunesse (FNJ), a plaidé pour la présence des jeunes dans l’équipe du Gouvernement de Sama Lukonde, récemment nommé Premier Ministre.

Prenant part à cette activité, Chantal Yelu Mulop, conseillère du Président Tshisekedi en charge de la Jeunesse, a salué l’initiative. Elle a appelé les jeunes congolais à se mettre à l’œuvre pour relever le défi d’un Congo nouveau.

Ces jeunes proposent que le ministère de la Jeunesse soit autonome et occupé par entre autre un jeune qui sera compétent, charismatique et reconnu dans l’espace public national et international, au sein de la Jeunesse congolaise notamment, dans des milieux associatifs et politiques dans l’objectif d’obtenir un ministère dirigé par un jeune capable et proche des jeunes.

Read Previous

RDC : Ce que les kinois attendent du Gouvernement Lukonde

Read Next

Après la pluie vient le mauvais temps à Kinshasa

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *