RDC : Marche de Filimbi et Lucha avant Kabila égale après Kabila

Par Jean-Hilaire Shotsha

Changement du régime, mêmes techniques d’encadrement des manifestants. Manifester pour une cause noble, c’est aussi ça, la beauté de la démocratie. De Kabila à Tshisekedi rien ne change. Les mêmes techniques de répression appliquées par le régime passé, c’est celles que l’actuel régime applique pour limiter les mouvements citoyens. Des dispersions brutales, arrestations, en passant par des enlèvements, des tortures ou des mauvais traitements en détention, des menaces et des mesures d’ intimidations sur les proches.

Bousculades, coups de gaz lacrymogènes, arrestations et débandade, c’est le mouvement qui a régné le vendredi 4 septembre aux alentours de la cour cassation et l’avenue Lukusa dans la commune de la Gombe à Kinshasa. Les éléments de la police ont dispersé les militants des mouvements citoyens qui manifestaient pour réclamer l’expulsion de Vincent Karega, ambassadeur du Rwanda en République Démocratique du Congo. 

Mercredi 8 juillet 2020 à Goma, la police disperse « violemment » la marche anti-Malonda initiée par l’UDPS, LAMUKA et LUCHA interdite par le maire de la ville. L’objectif de la manifestation était de contester contre la désignation de Ronsard Malonda, comme président de la CENI, entériné par l’Assemblée Nationale au cours de sa plénière du 02 juillet dernier. 

Qui aurait cru qu’après le départ de Kabila, les autorités, dont les gouverneurs et maires continueront d’empêcher ouvertement les mouvements citoyens et autres    de tenir des manifestations.

Les interdictions et la répression persistantes des manifestations en toute impunité ne constituent pas seulement des incidents isolés causés par des agents des forces de sécurité, mais révèlent de la politique gouvernementale qui vise, d’une façon délibérée et systématique, à intimider et à harceler les militants.

Read Previous

Kinshasa : Le gouverneur Ngobila interdit le sit-in de Filimbi et Lucha

Read Next

Port du masque à Matadi : Mal respectée, la mesure ne fait pas l’unanimité

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *