RDC/GRATUITE : Les enseignants sèchent les cours et les parents protestent

La Rédaction

Les enseignants des écoles conventionnées catholiques toujours en grève sur l’ensemble du territoire national. Dans certaines écoles de Kinshasa, le mouvement de grève ne fait que se durcir. Conséquence, des sales des classes sont quasiment désertes, ou des enseignants, bien que présents, jouent à la figuration. Cette situation a provoqué la colère des parents d’élèves, qui sont venus nombreux, ce lundi 18 octobre, manifester à l’Ecole Primaire de la Gare, appelée Sainte Anne, dans la Commune de la Gombe.

La gratuité de l’enseignement continue à détruire la qualité de l’éducation en République Démocratique du Congo. Depuis la rentrée scolaire sur toute l’étendu du pays, les enseignants continuent à durcir la grève malgré la décision du ministre ayant en charge l’enseignement Primaire, Secondaire et Technique, EPST, Tony Mwaba. Entre temps, les enseignants se disent, vont continuer à sécher les cours jusqu’à ce que le gouvernement aille prendre en compte toutes leurs revendications.

Ce lundi à 13 heures passées, les parents sont venus nombreux pour dénoncer l’irresponsabilité de l’Etat Congolais sur la non prise en compte des revendications des enseignants. « Depuis la rentrée, ça fait presque trois semaines que nos enfants n’étudient pas. Ils rentrent sans devoir ni copie à la maison. Nous demandons qu’on trouve une solution. Nous voulons que nos enfants puissent commencer à étudier. Le Registre des appareils mobiles mis en place, le ministre des PT-NTIC, Augustin KIBASSA nous avait expliqué que cet argent financé la gratuité de l’enseignement maintenant que ces derniers sont en grève mais qu’est-ce qu’ils attendent pour payer les enseignants », s’interroge un parent d’un élève de la Sainte Anne.

Ces enseignants réclament entre autres le payement de nouvelles unités, ainsi que le payement du premier et deuxième palier, tel que décidé au ban syndical au mois de septembre dernier avec le gouvernement congolais.

Read Previous

RDC-EPST : YMAE ONG appelle à la tenue des assises d’évaluation de la gratuité de l’éducation de base

Read Next

Kinshasa : Grâce au projet Tshilejelu l’avenue Assossa se modernise

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *