RDC : Ce que pensent les congolais de la destitution de Kabund

Jean-Hilaire Shotsha

Jean-Marc Kabund, député national de l’Union pour la Démocratie et progrès social, UDPS, a été déchu de son poste de vice-président de l’ Assemblée nationale à l’issue d’un vote de 286 voix contre 17 et 9 abstentions au cours d’une plénière le lundi 25 mai dernier. Un vote-sanction justifié par beaucoup de députés par le comportement politiquement peu responsable et arrogant du président a.i de l’UDPS.

Quelques congolais ont donné leurs avis sur la d’échéance de Kabund à blogducitoyen.com.

Jonathan Roland Eloho, président du collectif Debout Kongolais (DK), estime que les perturbateurs et les extrémistes (de tous les bords) doivent être mis de côté pour une survie de la coalition FCC-CACH.

« N’oublions pas que Kabund est à la base d’une violente tempête dans son propre parti, voir que ses collègues députés, en ont eu marre n’est pas étonnant… », dit-il.

Pour Aimé Kazika, blogueur à Habari RDC, Kabund n’a pas pu réfléchir sur son avenir politique ni de l’UDPS. Pourquoi, c’est une immaturité politique. Il a été trop pressé. « Quant à l’avenir de la coalition, son éviction ne changera pas à fonds le rapport de la coalition ni force. Il faut comprendre le fonctionnement de l’UDPS pour voir que cela n’est même pas commenté. Il faut que l’UDPS développe un dialogue en son sein », précise-t-il.

« Les parlementaires ont décidé à l’unanimité de se débarrasser de quelqu’un qui n’a pas de qualités, de noblesses ne peut pas être au perchoir. Mieux encore, un haut responsable à l’Assemblée nationale, surtout qu’elle représente l’identité nationale du pays. C’était normal si ses collègues députés ont estimé qu’il n’incarne pas ces valeurs de noblesse, pouvaient bien évidemment le destituer, je m’incline devant et salue l’action des parlementaires », note Bienvenu Matumo, activiste et membre du mouvement citoyen Lutte pour le Changement (Lucha).

Selon Bienvenu Matumo, la coalition CACH-FCC va pouvoir être maintenue parce que le pouvoir de Félix Tshisekedi dépend aussi de cette dernière. Ils vont trouver des arrangements politiques pour préserver le régime et le gouvernement. Il n’y a pas UDPS sans FCC et vice-versa. Dans des conditions actuelles, il doit maintenir la coalition.

En ce qui concerne le remplaçant de kabund au poste du vice-président de l’Assemblée Nationale, cet activiste estime que Félix Antoine Tshisekedi doit accepter de faire remplacer Kabund par un autre député de l’UDPS pour aller au perchoir.

« L’attitude de JMK au bureau de l’AN a été pour beaucoup dans sa noyade d’hier, il faut dire qu’il ne s’est pas fait beaucoup d’amis à la chambre… n’eût été le vote mécanique sur fond d’arrangement politique, je ne le voyais pas atteindre cette fonction qui exige une conduite d’homme d’État loin de tout militantisme… », dit à son tour Ariel Mubiala, blogueur à Habari RDC.

Ariel estime que l’avenir de la coalition est sombre, mais sans couac majeur entre les principaux alliés que sont l’actuel président Félix Tshisekedi et l’ancien président Joseph Kabila.

Read Previous

Page d’opinions : « La destitution de Monsieur KABUND : un avertissement pour le Président Félix TSHISEKEDI », Jean Claude KATENDE

Read Next

Tontine WhatsApp en RDC : Assistance financière ou arnaque?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *