Nord-Kivu : Bintou Keita choquée de l’incident de kasindi

La Rédaction

Des incidents malheureux causés par les militaires de la brigade de la mission de l’organisation des Nations-Unies pour la stabilisation de la République Démocratique du Congo, Monusco, à kasindi à la frontière de la République Démocratique du Congo et l’Ouganda, ont causé 8 morts dont 2 policiers. Selon certaines sources, la Monusco s’est dite être stupéfait de ce drame.

Selon un communiqué de la Monusco rendu public ce dimanche 31 juillet, des militaires de la brigade d’intervention de la Monusco de retour de congé, ont ouvert le feu au poste frontalier pour des raisons inexpliquées. Le même communiqué renseigne que cet incident grave a causé des pertes en vies humaines et des blessés graves.

Communiqué de la Monusco

La représentante spéciale du secrétariat général des Nations-Unies, Bintou Keita s’est dit être choqué de cet incident.

Face à ce comportement inqualifiable et irresponsable, les auteurs de la fusillade ont été identifiés et mis aux arrêts en attendant les conclusions de l’enquête qui a d’ores et déjà commencé en collaboration avec les autorités congolaises.

Read Previous

Kinshasa : La réhabilitation des infrastructures routières en marche

Read Next

Incident de Kasindi : Le gouvernement congolais et la Monusco initient une enquête

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.