‘’Mboka esi ekufa’’, La phrase du président Tshisekedi qui divise la toile

Droit tiers

Par Jean-Hilaire Shotsha

Bozala na patiences, to ye pona ko salela Congo pe ba congolais. To ye pona ko yiba mbok’oyo te, ko boma yango te; d’ailleurs eloko yako boma eza lisusu te po esi ekufa. To ye nde ko tombola yango. Ko zongisa yango na esika esengeli ezala. « Soyez patients, nous sommes venus servir le Congo et les congolais. Nous ne sommes pas venus pour piller et voler ce pays ; d’ailleurs rien ne reste à détruire dans ce pays. Car, il est mort. Nous sommes venus relever et remettre le pays là où il devrait être (Ndlr) », a déclaré le Président Tshisekedi mercredi 5 janvier  2022 à Lodja, dans la province du Sankuru, pendant sa première tournée dans l’espace Grand-Kasaï.

De cette partie de son adresse à la population de la cité de Lodja, les internautes n’ont retenu que ‘’Mboka esi ekufa’’ (le pays est déjà mort, Ndlr). Plusieurs congolais ont été choqués d’entendre cette phrase sortir de la bouche du président de la République. Certains parmi les internautes défendent le chef de l’État, « le Congo est mort. Fatshi n’a pas tort. A nous de choisir de l’enterrer ou de le ressusciter », a réagi André Kakubu, président du Parlement des étudiants.

« Chaque jour nous disons des choses du genre : les politiciens ont tués ce pays ! Nous avons touché le fond ! Le pays se meurt chaque jour ! Et soudain personne ne veut plus l’admettre ! Mboka ekufa kala effectivement. Ça n’à rien avoir avec nos richesses c’est un État en faillite », tweete l’activiste Carbone Beni.

Congo Ekufa te M. le Président, réagit Francine Muyumba

« Ça fait mal. Une dose du patriotisme s’il vous plaît, tout sauf ça. Un Président ne devrait pas dire ça. Il y a lieu de présenter des excuses à la nation, nous sommes une nation debout et plein d’espoir. Notre génération continue à se battre pour le Congo », écrit la sénatrice Muyumba sur son compte twitter.

Le problème n’est pas qu’il dise « Mboka ekufa ». Dans un sens ou plusieurs, ces propos sont d’une très grande lucidité, dit Tata N’longi Béatitudes, écrivain, poète et dramaturge congolais

La question de savoir si un président peut dire ça ou non, me paraît futile, dit-il. Il est et il sera le président qu’il veut être. L’histoire, plus que les élections, en jugera. « Ma remarque tient au fait que prétendre qu’ils ne sont pas venus pour voler parce que le pays est mort est qu’il n’y aurait rien à voler, c’est nous prendre pour des cons. Car, même à un mort, on peut voler. Un mort laisse souvent des biens. Si la RDC est une morte, son héritage matériel est très riche », a écrit Tata N’longi sur son compte facebook.

Et de poursuivre : « Nous ne sommes pas venus pour voler nous c’est qui ? Le Président est le chef d’une administration dont plusieurs responsables de premier plan ont été condamnés pour détournement et corruption ou poursuivis pour ces faits. Bref, il est et il sera le président qu’il veut être, l’histoire en jugera. La vraie question est : quel peuple nous sommes et décidons d’être ? Parce que ça aussi, l’histoire en jugera ».

Pour Seth Kikuni, candidat malheureux à la présidentielle de 2018, après 3 ans, l’homme qui a accordé la priorité aux voyages à l’étranger et qui ne sait pas choisir des bons collaborateurs, minimiser les dépenses de la Présidence ou gérer les petits projets comme 100 jours dit aux habitants de Lodja : ‘’Mboka esi ekufa, toye ko bongisa yanfo’’.

Honoré Mvula, Président de Force des Patriotes demande aux internautes de suivre l’intégralité du discours de Félix Tshisekedi à la place de coupé 14 secondes d’une longue vidéo du discours, sorti du contexte, pour lui faire dire ce qu’il n’a pas dit.

« Un pays ‘mort’ qui paradoxalement transforme les chômeurs d’il y a trois ans en millionnaire, capable d’offrir des palisades à 500 personnes… », écrit Will Cleas Nlemvo sur facebook.

La bouche d’un chef de l’État est sacrée. Il est sensé de bien tourner sa langue avant de prononcer n’importe quelle phrase.

Read Previous

RDC : Serge Bondedi victime des menaces et intimidations

Read Next

ESU-Grève des professeurs : Sama Lukonde encourage Mohindo Nzangi à poursuivre le dialogue

One Comment

  • Mboka esi ekufa kala,toyebi biso batu ya est ya pay, présudent ajali na raison.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.