L’union sacrée ne peut elle pas s’élargir ?

Par Justin Basumukangi

Il y a quelques jours que le président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo a annoncé de vouloir organiser de consultation pour amener une union sacrée au sommet de l’État.

Ce qui m’étonne est que les consultations ont toujours été politiques et pour les intérêts propres de politiciens. Dans toutes ces consultations il n’y a jamais eu la part de la population moins encore celles pour lutter contre les tueries et violences dans l’Est du pays, pas de consultations pour lutter contre les coupures (délestages) intempestives du courant, le manque d’eau potable…

La population est abandonnée à son triste sort, personne ne pense à cette population, on se croirait être orphelins de père et de mère.

Et si on faisait une union sacrée contre les délestages et le manque d’eau en RDC?

La SNEL et la REGIDESO, deux sociétés publiques qui fournissent du courant et de l’eau en RDC. Elles ont les monopoles et font ce qu’elles veulent, la population vit un calvaire à cause de ces sociétés. À Kinshasa, en pleine capitale, il y a des communes où les habitants ne voient même plus leurs ampoules s’allumer, d’autres par contre, les robinets sont rouillés.

Lire Kinshasa : Sans eau ni électricité, les habitants de Mont Ngafula et Selembao oubliés

À Kisangani où je vis le courant se donne par tour, les cités pendant la semaine, le centre ville et les autres communes c’est le weekend. Et pourtant, nous fournissons du courant électrique dans d’autres pays d’Afrique, comme ci on était une mère qui se prive de ses biens pour les donner à ses enfants.

Pas d’union sacrée pour Beni ?

Il ne se passe pas une journée sans que nos frères de Beni ne meurent, ne soient tués. Personne n’a eu l’idée d’organiser, une réunion pour renforcer la sécurité dans ce coin du pays. Chères autorités, il n’y a pas de Congo sans Beni, Monsieur le Président organise des consultations pour Beni aussi. Pourquoi ne pas trouver une solution pour ce coin du pays?

Pourquoi ne pas consulter les gens qui y vivent et savoir les sources des problèmes?

L’autorité vient de Dieu et aussi le pouvoir vient du peuple, pourquoi n’est pas consulté le peuple pour savoir ce qui ne va pas et ainsi continuer avec d’autres personnes qui ne cherchent que leurs intérêts propres.

Monsieur le Président, vous avez presque deux ans pour nous prouver que vous êtes celui qu’on attendait.

Read Previous

Kinshasa : L’avenue Bongolo très délabrée

Read Next

BIBWA II : Un échec prévisible?, Tribune de Jacques Taty Mwakupemba

One Comment

  • Les consultations qui ne répondent pas aux besoins sociaux du peuple congolais n’ont pas de sens et c’est une distraction qui risquent d’impacter sur les enjeux de 2023.
    Les échanges ont toujours existé mais s’ils ne répondent pas à un besoin de la communauté ?
    Les vraies consultations seraient celles qui viennent mettre fin aux cycles de violences et tueries à Béni, oicha, ituri, kalehe, dans les hauts plateaux, mbau, etc. Nous voulons les consultations qui répondent à la question de l’eau, l’accès aux soins de santé, l’éducation, l’application du rapport Mapping, mettre fin à la corruption, détournement, l’impunité, la justice sociale et distributive, la promotion et la protection de l’environnement, la répartition équitable de la richesse du pays etc.
    Dans certains coins pays sont oubliés en terme de développement durable comme Idjwi et rien que les discours miserabilistes de politiques.

    Emmanuel Ndimwiza

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *