Kinshasa : Millénium, une cité oubliée dans les programmes du gouvernement

Par Joslin Lomba

Millénium, une cité pas comme les autres mais oubliée, dans le cadre de tous les projets et programmes initiés par le gouvernement. Entre autres le programme des 100 jours du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, surtout dans son volet construction des infrastructures hospitalières et scolaires. En 2019, plusieurs centres hospitaliers ont été construits et équipés en matériels dans les différents coins de Kinshasa, sur financement de la Banque Arabe pour le Développement en Afrique, BADEA, et du gouvernement congolais, où le Bureau Central de Coordination, BCeCo, a assuré la supervision et le maître d’ouvrages de ces travaux.

Tous ces travaux ont été inscrits dans le cadre du programme des 100 jours, lancé au mois de février de la même année. Mais la cité de Millénium n’a bénéficié aucun centre hospitalier, ni école; et la population se sent oublier et délaisser par les autorités du pays. À Millénium, le centre hospitalier est quasiment inexistant. La population vit un calvaire extrême, comme si, elle ne vivait pas à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo. Pendant ce temps, la cité Millénium est à quelques kilomètres seulement de la commune de la Gombe, considérée comme siège des institutions et le poumon économique de Kinshasa.

Tomber malade dans ce coin, c’est embrassé le séjour des morts directement. Incroyable mais vrai, il n’y existe qu’un seul poste de santé où il n’y a aucun médicament, et ni pharmacie aux alentours de cette cité.

J’ai des maux de tête, puis-je avoir l’aspirine ou paracétamol ? demande Jean-Hilaire Shotsha, Blogueur. « Nous n’avons aucun médicament, ni aspirine, moins encore le paracétamol et ni quoi que ce soit », répond l’infirmière rencontrée sur le lieu. A mon tour de demander, et si on vous amène un cas grave, que ferez-vous ? « On va voir ce qu’on doit faire » lâche la même infirmière.

Cette situation montre qu’il est difficile d’atteindre les objectifs de développement durable, ODD, en RDC d’ici à l’horizon 2030. Cette cité de plus d’une centaine des maisons a qu’une seule école en construction, et compte 4 classes seulement. « Notre école est en construction. Nous avons que 4 classes, où nous fonctionnons avec les maternelles et l’école primaire, il y a que la 1ère, 2ème, 3ème et 4ème primaire » a dit Clarine Luseyo, Sœur Religieuse et Enseignante.

Ph. Blog du citoyen

Avant d’ajouter « Nous avons un problème de soin de santé, ici les enfants tombent souvent malades. Regardez une grande cité comme celle-ci, il n’y a même pas un centre de santé».

Le développement au Congo-Démocratique a encore du chemin à parcourir. Les infrastructures-socio de base posent un sérieux problème en pleine capitale à plus forte raison qu’à l’intérieur du pays. Il est que le gouvernement peaufine des stratégies pour construire des installations sanitaires et éducatives, notamment dans des milieux périphériques de Kinshasa. C’est aussi ça, le peuple d’abord.

Read Previous

Kinshasa : S’approvisionner en denrées alimentaires, un autre calvaire des habitants de Millénium

Read Next

RDC-Urbanisme : « L’ordre a cédé sa place au désordre », Fiston Ilangi

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.