Kinshasa : L’avenue Kimwenza oubliée de tous les projets du gouvernement?

Par Jean-Hilaire Shotsha

L’avenue Kimwenza, très délabrée depuis plus de 3 ans, cette route est devenue un casse-tête non seulement pour les chauffeurs des taxi-bus et taxis mais aussi et surtout, pour les habitants. Les herbes poussent sur la chaussée. Oubliée dans le cadre des projets de réhabilitation et de construction, notamment les projets 100 jours, zéro trou en passant par Tshilejelu, l’avenue Kimwenza, au quartier Yolo Sud, dans la commune de Kalamu se meurt à petit feu. Les automobilistes qui empruntent cette route reliant les avenues Victoire et Kikwit, vivent un calvaire suite au délabrement très avancé sur plusieurs tronçons.

 

Av. Kimwenza sur son tronçon Ezo et Mbole

Est-ce le gouvernement n’est-il pas au courant de l’état de l’avenue Kimwenza ou bien l’argent est-il détourné comme d’habitude ? Les projets initiés par le gouvernement central ne sont-ils pas passés par ce coin de la capitale ? Autant de questions se posent les habitants de cette partie de Kinshasa. Certains chauffeurs, notamment ceux de taxis évitent d’emprunter cette avenue craignant d’endommager leurs véhicules. Une situation qui occasionne sur ce tronçon la rareté des transports en commun.

Croisement Kapela-Kimwenza (PH BDC)

Tenez-vous bien, dans cette partie de Kinshasa, les chauffeurs font de demi-terrain sous l’œil impuissant des agents de l’ordre. Arrivé sur Victoire, la population qui emprunte cette avenue n’a que leurs yeux pour pleurer, à la place d’embarquer les passagers à destination de Yolo-Ezo, ces derniers préfèrent se limiter au croisement Kimweza-Kapela ou au terrain Mbole à cause de mauvais état de la route, qui rend la circulation de plus en plus difficile. Sur la chaussée l’on trouve des eaux stagnantes de la pluie, des immondices et des trous. Entre temps, le gouvernement congolais piloté par le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, avait lancé le projet zéro trou qui prend en charge la réparation des routes mais cette avenue semble être oubliée.

Croisement Kimwanze-Bongolo (PH. BDC)

Les usagers de la route surtout les chauffeurs de taxis sont obligés d’emprunter les petites avenues, aussi délabrées, pour déboucher difficilement sur Kimwenza avant d’évoluer. A chaque pluie, la situation s’aggrave au point que l’eau stagne de partout. La dégradation de cette avenue enclave d’avantage le quartier Yolo Sud. Les habitants de cette partie de la ville dénoncent l’indifférence des autorités sur l’état de cette avenue.

Face à la dégradation très avancée de  cette route, les usagers lancent un cri d’alarme pour sa réhabilitation et attend des autorités le lancement rapide des travaux pour éviter le pire. Car, sa fluidité va désengorger ce coin de la capitale et diminuer les embouteillages monstres qui sont souvent observés sur l’avenue Université.

Read Previous

RDC : Quel bilan après trois ans de pouvoir de Félix Tshisekedi ?

Read Next

Drame de Matadi Kibala : « Mr le Président, comment vous sentez vous quand vous voyez des bus 207 ramasser les corps pour la morgue ? », Carbone Beni

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.