Kinshasa : Grève dans certaines morgues et hôpitaux

Par La Rédaction

Incroyable mais vrai. Qui aurait cru que le personnel des certaines morgues de Kinshasa devraient aller en grève ? Une question qui préoccupe tous les congolais actuellement. Dans plusieurs morgues de la capitale de la RDC, il n’y a ni entrée ni sortie de cadavres.

Pendant ce temps, des familles Kinoises se promènent avec les dépouilles au vu et au su des autorités du pays qui jusque-là ne trouvent pas une solution face à ce problème. Les morts méritent du respect. Comme les Kinois ne manquent pas d’astuces, ils sont obligés d’acheter le cercueil et puis aller enterrer les leurs le même jour.

Cette grève ne concerne non seulement les thanatopracteurs mais aussi et surtout, d’autres professionnels de la santé publique entre autres les infirmiers qui dénoncent la discrimination sur le traitement salarial entre d’autres professionnels de la santé ; les médecins.

« Nous sommes en grève sèche au niveau des hôpitaux publics. Comme le gouvernement n’a pas encore trouvé une solution quant à ce, nous continuons notre chemin de grève. La grève a une durée de trois jours et si le gouvernement ne répond pas à notre préoccupation, nous allons prolonger la grève », a dit Manassé Ngoso, délégué Syndical de la Clinique de Matete .

Et d’ajouter « nous revendiquons la discrimination et de l’injustice salariale et des primes avec d’autres professionnels de la santé comme les médecins. Et puis, nous demandons au gouvernement de revoir la situation des nouvelles unités. Cette grève concerne aussi les morgues. Les embaumeurs sont en arrêt du travail. Il n’ a pas entrée ni sortie des cadavres ».

Il est aberrant de voir que les morgues moins encore les professionnels de la santé soient en grève. Le gouvernement doit faire en sorte pour trouver une solution à ce problème. Les familles ne doivent pas se promener les cadavres à travers la ville.

Read Previous

Bombé : Trésor Buti appelle les autorités à traquer les vendeurs pour préserver des vies

Read Next

Journaliste de presse en RDC, le pire métier et mal payé

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.