Kinshasa : Gentiny Ngobila sur les pas de ses prédécesseurs

Jean-Hilaire Shotsha

Ça fait exactement cinq mois passés depuis que le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, avait lancé l’opération « chasse aux nids de poule », dans les différentes routes de Kinshasa. Ces travaux sont exécutés par la Société Reparoute, spécialisée à la réparation des routes en partenariat avec l’hôtel de ville de Kinshasa. Objectif, mettre fin aux nids de poules sur les différentes chaussées de la capitale congolaise et assurer en permanence la suivie. Mais, cinq mois après rien de grave ne fait.

Les nids de poule sont considérés aujourd’hui comme l’une des sources de délabrement régulier des chaussées de la capitale qui persistent et continuent à faire son chemin surtout pendant cette période de la saison des pluies. Cette situation est visible dans presque toutes les routes de la capitale, même à quelques mètres de l’Hôtel de ville la route est impraticable.

Selon le gouverneur de Kinshasa cette technologie devrait rendre fluide la circulation. Et, il a opté pour cette technologie déjà connue à l’étranger qui consiste à boucher les nids de poule en seulement 15 minutes.

Le rond-point Kin-Mazière, dans la commune de la Gombe a constitué la première phase d’expérimentation. La deuxième phase d’expérimentation était l’avenue du Port, à quelques encablures du rond-point Forescom et au rond-point Moulaert, dans la commune de Bandalungwa.

Après Kmbuta égale avant Kimbuta ?

Le gouverneur Gentiny Ngobila, est sur les pas de son prédécesseur et pourtant qu’il avait promis de faire la différence. Depuis son accession à la tête de la ville de Kinshasa, le gouverneur a lancé plusieurs projets similaires aux projets de l’ancien gouverneur André Kimbuta qu’il ne termine jamais les travaux et ne produisent pas des effets probants. En l’occurrence l’opération Kin-Bopeto qui est semblable à « Kin Propre » lancé par Kimbuta en mai 2010 ; plus d’une année, Kinshasa reste toujours sale.

La réhabilitation de l’avenue et la construction du pont Bongolo dans la commune de Kalamu, comme son successeur en 2018, le gouverneur Ngobila avait lancé, depuis octobre 2019, les travaux mais jusque-là, rien n’a été fait. Et d’autres chantiers à travers la ville sont abandonnés.

Lire : Réhabilitation des routes à Kinshasa : Luhaka et Kimbuta au four et au moulin !

Monsieur le gouverneur, vous êtes sur les pas de vos prédécesseurs. Vous reprenez les mêmes habitudes, commencer un chantier pour ne jamais terminer. Et, ne jamais revenir dire à la population ce qui n’a pas marché.

Monsieur le gouverneur, vous nous avez promis de faire la différence et c’est cette différence que nous voulons voir.

Read Previous

RDC : Seul le respect des gestes barrières peut sauver contre la deuxième vague de COVID-19

Read Next

RDC : « Le mandat et l’avenir politique du Président Félix sont en jeux… », Tribune de Jean-Claude Katende

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.