Kinshasa : Deux finalistes battus à plate couture par un Sergent des FARDC sont morts

Par La Rédaction

Deux élèves finalistes roués de coups par un Sergent des FARDC au Camp Kokolo sont succombés avant le début de la session ordinaire de l’Examen d’État, édition 2020, a constaté Serge Bondendi, coordonnateur de l’ONG YMAE. Ce Sergent a croisé ces deux adolescents entraient d’échanger avec sa fille. Il les a arrêtés, séquestrés et battus à mort.

« Après son forfait, le militaire les emmène au cachot du Camp PM (Police Militaire) et ordonné leurs arrestations moyennant 20.000 francs congolais. Ces adolescents ont été en garde à vue sans autre forme de procès », fait savoir Serge Bondendi. Et d’ajouter : « les deux élèves viennent de succomber des blessures suite à une hémorragie interne. Les deux corps sont envoyés à la morgue depuis le lundi 7 septembre 2020 ».

Le Secrétaire Général de l’Asbl YMAE (Young Men Association for Education) et le Coordonnateur de la campagne « Ecole Eza Mombongo te », Serge Bondendi exige l’arrestation immédiate de ce militaire ainsi que tous les complices.

Read Previous

EXETAT Édition 2020 : L’ONG YMAE dénonce une tricherie à ciel ouvert

Read Next

Alexis TAMBWE : « Les dépenses liées à la rémunération se situent au tour de 410 milliards de franc congolais par mois »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *