EXETAT Édition 2020 : L’ONG YMAE dénonce une tricherie à ciel ouvert

Par La Rédaction

Débuté le lundi 6 au jeudi 9 septembre sur toute l’étendue du territoire national congolais, plus de 800.000 finalistes ont répondu présent aux épreuves de l’examen d’État. Ces épreuves en RDC sont devenues pour certains promoteurs, préfets, surveillants et inspecteurs ( chefs des centres) véreux un véritable jackpot.

L’ONG Young Men Action for Education (YMAE) a noté, pendant ces 4 jours des épreuves, un perfectionnement des moyens de tricherie à l’aide notamment de téléphone portable et réseaux sociaux dont WhatsApp qui a servi de canons de transmission des réponses venant de l’extérieur par les personnes ressources réquisitionnées et payées par les écoles en vue d’effectuer l’Examen à la place de récipiendaires.

Durant ces 4 jours, les élèves ont été soumis à des pressions financières de Chef des centres et Chefs des établissements publics comme privés. « Les élèves ont été soumis à des sévères harcèlements financiers et extorsions de la part de Chef des centres et des Établissements », a signalé YMAE ONG. Et d’ajouter, « les dispositifs contre la covid-19 ont été respecté positivement ».

Chers chefs des centres et chefs des établissements, vous devrez savoir que vous contribuer à la destruction et à la déformation de la jeunesse pour vos propres intérêts égoïstes. Laisser à sacrifier l’avenir du Congo.

Read Previous

EPST/INONGO : deux finalistes perdent la vie sur le Lac Maï Ndombe

Read Next

Kinshasa : Deux finalistes battus à plate couture par un Sergent des FARDC sont morts

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *