Evasion des Kulunas à Kanyama Kasese : les élus dénoncent, l’armée dément

Par Joslin Lomba

Les 929 inciviques communément appelés, Kuluna, ont arrêté par la police nationale congolaise à Kinshasa et présentés le lundi 2 novembre 2020 au terrain Flamboyant situé dans la commune de la Gombe, en présence du premier Citoyen de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka. Motif, ces derniers semaient la terreur voire la désolation en pleine journée au sein de la population.

Ces jeunes inciviques ont été envoyés la semaine antérieure pour destination Kanyama Kasese dans la province du Haut-Lomami où selon l’autorité urbaine, ils doivent exercer les activités champêtres et autres.

Une chose est d’envoyer ces incivique et une autre, c’est de leurs sécuriser. Mais suite au manque de sécurité et d’encadrement de ces jeunes habitués à la bagarre avec les objets tranchants à la main, commencent à s’évader du Centre de Service National de Kanyama Kasese pour une destination inconnue. Cette annonce est faite par le Rassemblement des députés Katangais, RDK, lors d’une déclaration tenue le vendredi 13 novembre au Palais du Peuple.

Selon eux, l’espace grand-Katanga ne doit pas être considéré comme une terre d’asile des hors-la-loi. Ces élus demandent au Gouvernement de la République de multiplier les efforts, en vue de chercher ou retrouver tous ces inciviques disparus dans la nature. Et ils veulent qu’on renforce les mesures d’encadrement pour que pareille situation ne se reproduise plus.

Et selon, le Général Jean-Pierre Kasongo aucun Kuluna ne s’est évadé à Kanyama Kasese. Il met en garde les politiciens qui veulent pour des raisons inavouées se mêler à l’encadrement de ces bandits. Le Général dénonce que ces élus sont entrain de démoraliser ceux qui sont en formation.

Dans ses publications votre site Blog du Citoyen a écrit sur le danger que pourrait causer ces inciviques dans cette partie du territoire national s’ils ne sont pas bien encadré.

Lire Haut-Lomami : la présence des 929 Kulunas à Kanyama Kasese, un danger pour la population ?  

Démentir semble être facile mais le mieux à faire, c’est de bien renforcer la sécurité et de bien encadrer ces Kulunas, pour éviter le pire à la population du Haut-Lomami.

Read Previous

RDC : Les politiciens congolais sont de grands dépensiers, Tribune de JL

Read Next

RDC : Ce que pensent les kinois des consultations

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *