19 mai 2024

EPST : Sans bancs, l’Ecole Christ-Roi le directeur lance un cri d’alarme aux autorités

Par Joslin Lomba

Il existe encore en pleine capitale de la RDC, des écoles sans bancs. Abandonnée pour n’est pas dire saboter par certains ennemis de la gratuité de l’enseignement, l’école Conventionnée Christ-Roi, située au quartier cité Pumbu dans la commune de Mont-Ngafula est en voie de disparition.

Et ce, suite à une érosion de plus 10 mètres de profondeur, qui s’est créée à quelques mètres de cette école. Dans cet établissement scolaire, les bancs sont quasiment inexistants mieux, des infrastructures scolaires adéquates.

Les élèves suivent les cours à même le sol. Et pourtant, certains congolais continuent à piller les caisses de l’Etat mais dans certaines écoles où s’appliquent la gratuité de l’enseignement lancée par le Président Tshisekedi, les élèves étudient dans des mauvaises conditions. où est passé la campagne pas une école sans banc, lancée par le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, Tony Mwaba?

Une salle de classe de l’école Christ-Roi sans banc (Ph. Blog du citoyen)

« Nous n’avons même des bancs. Les enfants étudient à même le sol. Depuis 2020, les autorités nous avaient promis de nous doter des bancs mais jusqu’à nos jours silence radio », a indiqué le directeur David Mbemba.

Pendant que la rentrée scolaire pointe à l’horizon, cette école reste toujours sans bancs. Les élèves vont reprendre l’année et suivre les cours dans les mêmes conditions. Pire encore, la cour de cet établissement scolaire se transforme la nuit à un bastion des inciviques, et la journée à une véritable poubelle dégageant ainsi des odeurs nauséabondes, où les habitants du quartier viennent y déverser de tas de tonnes d’immondices. Ironie du sort. Ils aggravent encore la situation sans le savoir.

« Certains parents viennent la nuit jeter les immondices dans l’enceinte de l’école lorsque nous n’y sommes pas. Mais nous appelons les autorités de nous venir en aide afin que les enfants arrivent à étudier dans les normes et surtout que bientôt, c’est la rentrée scolaire. L’école devient la nuit, un véritable lieu de repos des petits bandits appelés Kuluna. Pendant la nuit, ces derniers font ce qu’ils leur semblent bon. Ils sont venus casser la porte du bureau voler les chaises voire même les documents importants pour le passage des enfants dans les classes supérieures. Tout ça, c’est parce que l’école n’est pas clôturée », dénonce le directeur Mbemba.

Dans cette école conventionnée catholique, quand il plait les enseignants sont obligés de laisser partir les enfants pour éviter le pire. « Nous avons failli perdre les enfants d’autrui. La salle était inondée par les eaux de la pluie mais Dieu aidant, les enseignants ont sauvé ces enfants », dit le directeur.

Voilà, ce que la population de ce coin attend des autorités du pays, surtout le ministre de l’enseignement primaire, secondaire et technique, Tony Mwaba.

Read Previous

Mercato : DCMP se vide, Katy Katulondi s’en va au Maroc

Read Next

Kinshasa : La construction du boulevard Mandela, unique solution aux embouteillages de By-pass et Lumumba

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *