EPST : Le Président Tshisekedi instruit le Gouvernement à diligenter une enquête au sein du SECOPE

Par Joslin Lomba

Au cours de la 42ème réunion du Conseil des Ministres tenu le vendredi 31 juillet en vidéo conférence, le Chef de l’État de la RDC a instruit le Gouvernement de prendre toutes les dispositions qui s’imposent à diligenter une enquête indépendante au sein du Service de contrôle et de la paie des enseignants, (SECOPE). Cette enquête a pour but principal tirer les choses au clair en identifiant les nouvelles unités affectées et nouveaux bureaux gestionnaires créés.

Situation préoccupante à l’EPST

Cette réunion hebdomadaire a pris en compte les diverses revendications des enseignants. Elle a déploré une situation préoccupante au sein du ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique.

« Des informations parvenues au Président de la République, il appert que des nouvelles unités auraient été affectées et des nouveaux bureaux gestionnaires créés, impactant ainsi considérablement sur l’enveloppe salariale dédiée à l’éducation nationale dans le contexte actuel du programme de la gratuité de l’enseignement primaire qui a déjà commencé à produire des effets à la grande satisfaction de la population », lit-on sur le compte-rendu de la 42ème réunion du Conseil des Ministres.

Le respect des gestes barrières

A quelques jours de la reprise des cours dans des établissements scolaires et universitaires, le Président de la République a insisté auprès des membres du Gouvernement, en particulier les Ministres sectoriels pour qu’ils veillent à la mise en place et au respect scrupuleux du dispositif anti coovid-19 au sein de tous les établissements concernés. Il a également demandé à tous les responsables des établissements scolaires et universitaires d’observer et de faire observer strictement les mesures barrières à l’entrée et à la sortie des écoles et universités. A cause de l’absence d’une bonne application des gestes barrières, en particulier le port des masques.

Une aide aux écoles privées

Une bonne nouvelle pour les écoles privées agréées où leur situation était au cœur du Conseil des Ministres. Ces écoles ont été durement impactées et secouées par les effets de la covid-19. Elles ont perdu beaucoup de leurs capacités organisationnelles, fonctionnelles et financières. « Pour les aider à remonter cette pente, dans un élan de solidarité nationale, le Président de la République demande au Gouvernement, sous la conduite du Premier Ministre de réfléchir sur les voies et moyens d’apporter de l’aide gouvernementale à ces écoles » indique le compte-rendu des Ministres.

Il sied de rappeler que plusieurs déclarations y compris des marches ont été organisé à Kinshasa par la synergie des syndicats des enseignants de la RDC pour dire non à la reprise des cours qui était prévue le 03 août, selon le calendrier réaménagé par le ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, exigeait l’audit du SECOPE, la paie des nouvelles unités, la gratuité de l’ENAFEP et Examen d’Etat ainsi que la démission du Ministre de l’EPST Willy Bakonga.

Read Previous

RDC : En sit-in devant le ministère de l’EPST, les enseignants exigent la démission de Willy Bakonga

Read Next

Économie : La situation du taux de change de ce matin à Kinshasa

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *