19 mai 2024

DGDA Kongo-Central : Qui gagnera la guerre entre le DP et les déclarants ?

La Rédaction

La province douanière du Kongo-Central est la deuxième en terme des mobilisations des recettes douanières et accisiennes, après le Katanga. Mais suite à une fraude bien organisée et structurée, cette province douanière continue à faire une descente aux enfers. Mais qui est à la base de cette fraude ? Cette question mérite d’être posée au regard de l’ampleur de la fraude et la contrebande.

Toutes les associations des déclarants de la province pointent du doigt, le directeur provincial, en la personne de Gustave Mukuna, qui serait le protagoniste principal de l’échec de mobilisation des recettes de la DGDA Kongo-Central.

Selon une correspondance adressée au directeur provincial de la DGDA Kongo-Central et consultée par la rédaction de blog du citoyen, pour les déclarants Gustave Mukuna justifie sa contre-performance dans la mobilisation et la maximisation des recettes budgétaires en se cachant derrière des Asbl des déclarants.

Lire aussi : Kongo-Central : fraude douanière, le directeur provincial accuse les déclarants

« Les affirmations gratuites et sans preuve du directeur provincial Gustave Mukuna, lesquelles, ses propres collaborateurs, (cadres et agents de la DGDA/KC) seraient des ‘’personnes exposées’’ à la corruption et au terrorisme parce que celles-ci existent, est un aveu d’échec et une échappatoire notoire car lesdites ASBL n’ont jamais été dotées d’un quelconque module pour poser des actes dans le Guichet Unique », lit-on.

Directeur provincial plaintif

Depuis que le directeur provincial de la DGDA Kongo-Central serait cité à mainte fois qu’il serait dans le sillage de la fraude, est devenu un véritable plaintif « si vous (Gustave Mukuna) avez bénéficié de la confiance de son hiérarchie puis affecté à la tête de la DGDA/KC, ce n’est pas pour vous plaindre mais plutôt pour résoudre les problèmes, apporter des solutions et atteindre les objectifs qu’elle vous a assignés », indique la correspondance.

Selon cette correspondance des déclarants, le directeur provincial de la DGDA Kongo-Central a mal exploité certains outils des nouvelles technologies mises à sa disposition, notamment fin alerte, scanneur, le code des douanes, le manuel des procédures du guichet unique et tant d’autres.

Read Previous

Suspension du DG INS : Quand l’agitation de Serge Bokuma Onsiti dit tout

Read Next

Tribune de l’urbaniste Ilangi sur les villes de la Mongala

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *